• Tous les articles
  • Avocats d’affaires 3.0
  • Creating Value
  • Immobilier
  • L'acquisition
  • L'économie numérique
  • Le nouveau CSA
Immobilier

Structuration de projets immobiliers complexes

lire plus
Immobilier

Les pouvoirs publics, partenaires indispensables des projets immobiliers

lire plus
Immobilier

Les joint-ventures pour des projets immobiliers exigent une préparation stratégique

lire plus
L'acquisition

Tout ne commence vraiment qu’après la fusion ou l’acquisition

lire plus
L'acquisition

En matière d’acquisition, une bonne transaction est toujours un exercice d’équilibriste

lire plus
L'acquisition

Une fusion ou acquisition réussie commence par une bonne préparation

lire plus
L'économie numérique

La digitalisation exige des avocats 3.0

lire plus
L'économie numérique

Harmoniser la fiscalité au niveau international exige de porter un regard neuf sur les impôts

lire plus
L'économie numérique

Vers un statut de collaborateur sur mesure?

lire plus
Le nouveau CSA

Le nouveau CSA : le législateur aurait pu aller plus loin…

lire plus
Le nouveau CSA

Le nouveau CSA : quel impact pour votre entreprise familiale ?

lire plus
Le nouveau CSA

Le nouveau CSA : ou la révolution du principe de responsabilité des dirigeants

lire plus
Creating Value

Le plan cafétéria 2.0 une innovation BNP Paribas Fortis

lire plus
Avocats d’affaires 3.0

Nouveaux défis et nouvelles opportunités pour les avocats d’affaires

lire plus
Creating Value

Créer de la valeur avec
les « data » ?

lire plus
Creating Value

La blockchain et l’IA devraient avoir un impact positif sur les investissements immobiliers

lire plus
Avocats d’affaires 3.0

M&A: l’instabilité comme terreau fertile

lire plus
Avocats d’affaires 3.0

Le marché immobilier bruxellois a beaucoup à offrir aux investisseurs

lire plus
Avocats d’affaires 3.0

L’éo­lien off­shore: une réus­site qui ne doit rien au ha­sard

lire plus
Avocats d’affaires 3.0

Contribuables, attention: respecter la loi fiscale à la lettre ne suffit plus

lire plus
Le marché immobilier bruxellois a beaucoup à offrir aux investisseurs

Le marché immobilier bruxellois a beaucoup à offrir aux investisseurs

Comparé à celui d’autres grandes villes, le marché immobilier bruxellois reste bon marché, en particulier dans le segment des bureaux. Parallèlement, l’offre d’immeubles de bureaux modernes et peu énergivores est relativement limitée. Dans la perspective du Brexit, cette situation pourrait s’avérer bénéfiques pour les investisseurs belges et étrangers.

Ariane Brohez (Spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff) & Christophe Laurent
(Spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff)

L’époque où les entreprises à la recherche de nouveaux espaces de bureaux à Bruxelles ou Anvers ne se préoccupaient que de la superficie et du loyer mensuel est depuis longtemps révolue. Ces critères ont été remplacés par des facteurs tels que l’accessibilité – en particulier via les transports en commun – et le niveau de consommation énergétique

Aujourd’hui, le gouvernement n’a pas les moyens de mener de grands projets d’infrastructure. Les investisseurs particuliers et institutionnels sont dès lors encouragés à y prendre part. Notre rôle est d’accompagner ceux qui décident de franchir le pas.

Ariane Brohez
Spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff

“Nous l’avons constaté nous-mêmes ces derniers mois”, indique Ariane Brohez, spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff. “Nos bureaux de Woluwe ont progressivement atteint leurs limites. C’est pourquoi nous recherchons, à proximité du centre-ville, un bâtiment qui réponde mieux aux normes et exigences actuelles en termes de confort, de prestation énergétique et de respect de l’environnement. Ce type de bâtiment coûte moins cher à long terme. Notre choix s’est porté sur un ancien immeuble, situé à un jet de pierre de la rue de la Loi, qui va être entièrement rénové et réaménagé. Ce bâtiment dispose de moins de places de parking que notre bâtiment actuel – c’est une réalité avec laquelle les entreprises doivent vivre désormais – mais il est plus facilement accessible via les transports en commun.”

“Les bâ­ti­ments ‘verts’, qui ré­pondent mieux aux normes ac­tuelles de confort, de pres­ta­tions éner­gé­tiques et en­vi­ron­ne­men­tales, sont à long terme plus avan­ta­geux pour les lo­ca­taires.” Ariane Bro­hez, spé­cia­liste en im­mo­bi­lier chez Loyens & Loeff © Dann

Voici d’ailleurs l’un des principaux défis du marché immobilier bruxellois: entreprises et employés souhaitent une offre plus large en matière d’immobilier de bureaux et attendent une meilleure infrastructure de transports dans la capitale, mais pour l’instant, cette infrastructure ne suit pas. En outre – et c’est particulièrement vrai à Bruxelles – il est assez difficile de trouver des bâtiments modernes et “verts”. “Les pouvoirs publics ne disposent pas des moyens nécessaires pour mener de grands projets d’infrastructure”, observe Ariane Brohez. “Les particuliers et les investisseurs institutionnels – tels les fonds de pension – sont encouragés à y prendre part, par exemple via des constructions PPP (partenariats public-privé). Notre mission consiste à accompagner les investisseurs privés. L’intérêt pour ce type de projet a le vent en poupe. Ce n’est guère étonnant, puisque les investissements réalisés en partenariat avec les pouvoirs publics sont moins risqués.”

Bruxelles bon marché

Bruxelles reste bon marché, avec des loyers parfois 50% inférieurs à ceux de villes comme Londres, Francfort et Paris.

Christophe Laurent
Spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff

“À l’avenir, un autre marché de croissance se profile dans notre pays”, complète Christophe Laurent, lui aussi spécialiste en immobilier chez Loyens & Loeff. “Avec la décision du gouvernement de soumettre les loyers de biens immobiliers à la TVA, les investisseurs auront davantage tendance à réaliser des rénovations en profondeur, voire à lancer de nouveaux projets. À terme, cette mesure pourrait donner un coup de pouce au marché immobilier belge, et attirer davantage d’investisseurs étrangers à la recherche de nouveaux projets peu gourmands en énergie. L’offre est relativement limitée, cependant – nous sommes bien placés pour le savoir. Il faut reconnaître que Bruxelles est bon marché, avec des loyers parfois 50% inférieurs à ceux de villes comme Londres, Francfort et Paris. Combiné au Brexit, cela ouvre de nouvelles perspectives pour les investisseurs potentiels.”

“Lorsque nous accompagnons de tels projets, notre valeur ajoutée se situe surtout dans la vaste expertise juridique de nos spécialistes qui couvrent les matières civile, fiscale, comptable et financière. Notre principal atout est notre connaissance approfondie du marché belge et de la réalité économique, qui nous permet de participer activement à la réflexion. Les investisseurs n’achètent pas uniquement des pierres, ils sont aussi et surtout à la recherche de rendements intéressants.”

“Lorsque nous ac­com­pa­gnons de tels pro­jets, notre va­leur ajou­tée se situe sur­tout dans la vaste ex­per­tise ju­ri­dique de nos spé­cia­listes qui couvrent les ma­tières ci­vile, fis­cale, comp­table et fi­nan­cière.” Chris­tophe Laurent, spé­cia­liste en im­mo­bi­lier chez Loyens & Loeff © Stu­dio Dann